• images
    Ces promesses du PM Kassory Fofana que nous allons suivre...

    17 octobre 2018

    Le 22 mai 2018, Ibrahima Kassory Fofana a été nommé Premier Ministre par le Président Alpha Condé. Conformément à l’article 57 de la constitution, le nouveau Premier ministre a fait sa déclaration de politique générale devant l’Assemblée Nationale le 27 Juin 2018. Dans le cadre du suivi et de l’évaluation des promesses du président de la république et de son gouvernement, cette déclaration de politique générale est un document important. Dans ce rapport, LAHIDI analyse le contenu de ce document et le compare à celui de son prédécesseur, l’ancien Premier Ministre Mamady Youla.


    Que faut-il retenir de cette déclaration de politique générale?

    Lors de son passage devant les députés, le Premier Ministre Kassory a pris plusieurs engagements. Nous avons analysé son discours et recensé 67 engagements. En guise de comparaison, le Premier ministre Mamady Youla en avait fait 158.  

    Nous avons donc constaté que le PM Kassory a considérablement réduit le nombre de promesses dans plusieurs secteurs. Les 67 engagements sont répartis entre 17 secteurs alors que les 158 engagements de son prédécesseur concernent 20 secteurs. Par exemple, le secteur  “Santé publique” passe de 6 promesses dans la déclaration de politique générale du PM Mamady Youla à une seule promesse dans la nouvelle orientation du PM Kassory Fofana. Quant au secteur des Travaux publics, il est réduit à un seul engagement au lieu de 11 avec Mamady Youla. Nous avons également noté qu’il n’y a eu aucune promesse faite par Kassory dans les secteurs “politique étrangère”, “sport et culture”, “Tourisme et hôtellerie”.


    Cependant, le secteur “Economie et finances” a connu une hausse de promesses. Elles passent de 13 à 18. Cela peut traduire la priorité accordé à l’économie dans les prochaines années.


    Des promesses vagues et imprécises

    Cette déclaration de politique générale a été l’occasion pour le PM d’exposer ses ambitions et de prendre des engagements. Mais en parcourant le document, plusieurs engagements retiennent notre attention parce qu’ils sont formulés dans des termes vagues et imprécis.

    Ne comportant pas un objectif précis et mesurable, l’évaluation sérieux de ces engagements est un exercice très fastidieux. A titre illustratif, évaluer la prommesse: “Explorer plus profondément le développement des solutions « off-grid », des énergies renouvelables et l’extension du réseau existant” est très compliqué. Car, elle ne comporte en soit aucun objectif précis.


    De nouveaux engagements pour réduire la pauvreté

    Dans le cadre de la réduction de la pauvreté, le PM a tenu un discours nouveau. Il veut “prêter attention au ruissellement de la richesse créée dans le pays depuis 2010” vers les couches les plus vulnérables. Il annonce la “mise en place de transferts financiers au bénéfice des dites populations d’ici 2020”.

    Cette politique qui va s’inspirer de l'expérience indienne va se substituer aux dispositifs actuels d’aide aux plus vulnérables et de lutte contre l’exclusion sociale tels que le Programme Filet Social Productif (PFSP) et le Fonds de Développement Social et de Solidarité (FDSS) qui sont principalement financés par les partenaires au développement.    

    Le Prémier ministre a promis de créer  en 2019 une Agence nationale d’inclusion économique et sociale dont la mission sera d’animer et de piloter la politique gouvernementale de partage de la prospérité. C’est donc cette agence qui devra préalablement définir la population cible. Elle devra aussi mettre en oeuvre une phase expérimentale de la politique dans au moins trois zones rurales tirées au sort.   


    Réactualisation des promesses sur Lahidi.org


    La plateforme www.lahidi.org receuille et évalue les promesses du Président de la République de Guinée et de son gouvernement. Elle a déjà répertorié 416 promesses dont 263 du président de la République et 153 du Premier ministre Mamady Youla. Ces dernières vont dans les prochains jours céder la place aux 67 engagements de l’actuel Premier ministre Kassory Fofana. Les promesses suivies par Lahidi vont donc passer de 416 à 330. Cependant, les promesses de l’ancien Premier ministre seront disponibles et téléchargeables sur lahidi.org.  

Derniers articles

ABLOGUI organise l’atelier d’examen et de validation LAHIDI

L’association des blogueurs de Guinée (Ablogui) membre du MOSSEP organise son atelier d’examen et de validation de LAHIDI (www.lahidi.org), qui est plateforme de suivi et d’&...


Importantes précisions sur l’état des promesses répertoriées sur LAHIDI

Depuis ce matin, 01 juillet 2016, la plateforme www.lahidi.org est désormais accessible au public. Nous avons bien voulu lever ce rideau à l’occasion d’un atelier ...


Suivi et évaluation des promesses du Président : l’ABLOGUI valide la plate-forme LAHIDI

Pour permettre à la population guinéenne de suivre et d’apprécier le niveau de réalisation des multiples engagements promis par le Président de la Répu...


Présentation du projet LAHIDI : 430 promesses du Président et du gouvernement retenues

Dans le but de promouvoir la bonne gouvernance dans le pays, l’Association des Blogueurs de Guinée (ABLOGUI) en collaboration avec le MOSSEP, a présenté ce vendredi 1er jui...


Chers gouvernants, Lahidi vous à l’œil !

Un des grands défis auxquels la gouvernance reste confrontée en particulier en Afrique, c’est celui relatif au respect des engagements (promesses) par les leaders politiques et pl...


« Un étudiant, une tablette » : la promesse qui vaut la prison

Le 21 juillet dernier 12 jeunes ont été arrêtés pour avoir manifesté avec des pancartes réclamant entre autre, la réalisation de la promesse « un...


LAHIDI du Gouvernement Youla: quel bilan en 30 mois de gestion?

Le 17 mai dernier, le Premier ministre Mamady Youla a présenté sa démission et celle de son gouvernement. C’est une occasion pour la plateforme Lahidi.org de dresser un bil...


Ces promesses du PM Kassory Fofana que nous allons suivre...

Le 22 mai 2018, Ibrahima Kassory Fofana a été nommé Premier Ministre par le Président Alpha Condé. Conformément à l’article 57 de la constitutio...